Courez pour les protéger: 12 enfants scolarisés à l’abri de la guérilla en Colombie!

Objectif: soutenir 12 enfants pour une année scolaire au centre d’accueil de Portes Ouvertes en Colombie. Avec 4400€, un enfant peut être scolarisé en internat en toute sécurité pendant 1 an.

Rejoignez-nous dans ce défi:

  • 8 Challenges en France ou Belgique: courses ou marches, petites ou grandes distances, il y en a pour tous les goûts!
  • Plus de 100 Challengers
  • Ensemble, récoltons 52800 euros 

Situation des chrétiens persécutés dans le pays

Colombia_2016_0120100269Pendant des décennies, les groupes armés illégaux en Colombie se sont fermement opposés aux chrétiens. Ces groupes considèrent les chrétiens comme des ennemis.

Les chrétiens dérangent car ils ont des idées contraires à l’idéologie marxiste et ne veulent pas se soumettre aux pressions de la guérilla qui est impliquée dans des activités criminelles et de trafics de drogue.

Dans les régions rurales, la guérilla contrôle encore des territoires. Les militants ferment des églises et commettent des actes violents contre des chrétiens. Des croyants ont perdu la vie  du fait de la persécution.

Les groupes de guérilla sont également connus pour recruter des enfants. Ces derniers sont des proies faciles et se font embrigader dans ces groupes illégaux dès leur plus jeune âge.

Les enfants de chrétiens sont particulièrement visés. C’est pourquoi le centre pour enfants de Portes Ouvertes a été créé en Colombie. Sa mission est de protéger de la guérilla les enfants de familles chrétiennes.

Ces groupes armés menacent les chrétiens de leur voler leurs enfants s’ils continuent leurs activités d’églises. Cette stratégie est aussi mise en place pour affaiblir la communauté chrétienne.

Le centre pour enfants

enfants

Situé à quelques heures de la capitale Bogota, dans l’une des régions de Colombie les plus touchées par la violence, ce centre de Portes Ouvertes est un lieu de protection et de refuge pour les enfants dont les familles ont été menacées ou déplacées en raison de leur foi, ainsi que ceux qui risquent d’être recrutés.

Fondé en 2000, le Centre des enfants a fidèlement défendu son objectif principal: la protection, l’éducation et la formation des nouvelles générations d’hommes et de femmes qui maintiennent leur foi et aident leur communauté, même dans les situations les plus difficiles.

À ce jour, ce programme a aidé environ 300 enfants. Ils ont bénéficié d’un suivi spirituel, de soins psychologiques et traumatologiques, d’une éducation académique, d’une formation professionnelle, d’une formation musicale, de compétences en informatique et d’une formation agricole.

 

garçon Cette année, 66 enfants suivent cette formation qui peut changer leur vie et celle de ceux à qui ils pourront transmettre les valeurs de l’Évangile et l’amour de Dieu. «C’est une bénédiction de savoir que nos enfants sont dans un endroit sûr», raconte un pasteur persécuté.

«Je suis rassuré de savoir que mes enfants ne sont pas seulement instruits de manière académique, mais suivent une formation chrétienne.»

 

Le Centre pour enfants est bien plus qu’un foyer pour ceux qui y vivent. C’est une partie de l’Église qui, jour après jour, apprend à surmonter ses limites pour construire un nouveau pays à la lumière de Jésus-Christ.

Malgré la persécution, les enfants du centre ont bon espoir. Ils sont en cours de  formation et de renforcement. Ils seront préparés à résister à la persécution.

 

En savoir plus sur la Colombie? découvrez la fiche de l’index mondial de persécution pour ce pays. 

 

Inscrite au centre après un enlèvement!
Une ancienne élève raconte

 

Elle a été enlevée car son père, un ancien de la guérilla, s’était tourné vers Christ.

Libérée de justesse, Lorena a été placée au centre pour enfants pour sa sécurité. Aujourd’hui adulte, elle a décidé d’y rester et de s’occuper des nouveaux arrivants.

Avant de devenir chrétien, le père de Lorena (nom d’emprunt) faisait partie d’un groupe de la guérilla qui combattait le gouvernement.

Mais quand il a décidé de suivre Christ, l’homme violent est devenu un ambassadeur de l’Évangile. D’autres combattants sont également devenus chrétiens, ce qui a soudain fait de lui et de sa famille la cible d’actes hostiles.

Alors qu’elle avait dix ans, Lorena a été enlevée: «Pendant toute une journée, ils m’ont retenue contre ma volonté. Le lendemain, ils ont voulu m’emmener à un autre endroit, mais à une gare routière, je me suis mise à crier. Cela a alerté des policiers, qui sont venus me sauver», raconte-t-elle.

groupe

Entourée de soins

Pour le père de Lorena, cet enlèvement a été un choc, et il a décidé d’inscrire sa fille dans le centre pour enfant afin de la protéger. Mais pour Lorena ce changement de vie a été douloureux : «Je ne savais pas où ils m’emmenaient. Je savais seulement que j’étais séparée de ma famille, et cela me faisait mal.»

Le personnel du Centre pour enfants s’est occupé de Lorena avec amour et dévouement. Elle était en sécurité et sa foi en Jésus s’est approfondie.

Un jour, elle a découvert l’histoire de son père, les raisons pour lesquelles il l’avait placée au foyer, et ce qu’il avait souffert pour sa foi. Elle a compris alors que son père l’aimait toujours et qu’il prenait soin d’elle.

Servir Christ comme son père

Tout n’est pas devenu facile tout de suite pour autant. «La persécution vécue par mon père était la raison pour laquelle j’avais dû grandir loin de ma famille.»

Lorena a pu accompagner son père lors d’une conférence en dehors de la Colombie, cela a permis de développer une relation plus forte entre père et fille. «Entendre mon père signifiait mieux comprendre Dieu. Ça a été pour moi la manière parfaite de comprendre que c’était aussi ma vocation de servir le Christ.»

Maintenant, Lorena travaille elle-même au foyer pour enfants. Son désir est de leur transmettre l’amour de Dieu dont elle a fait l’expérience elle-même.